Accord UE/Mercosur : des conséquences néfastes ? Pour qui et dans quels domaines ?

Que dit le rapport Ambec remis récemment au 1er Ministre ?

Avec Philippe Chotteau
Membre de la Commission d’évaluation,
Chef du département Economie d’Idele

Séance de MARS : 4 novembre 2020 (18H00-20H00)

Après deux séances de MARS consacrées à la PAC, celle-ci s’est intéressée à un aspect de la politique extérieure de l’Union européenne, l’accord UE-Mercosur. Où en est-on et quels sont les enjeux d’une éventuelle ratification par les Etats membres, après la la seule signature de la Commission européenne et des quatre pays du Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay) en juin 2019. Cet accord doit encore être adopté non seulement par les instances européennes (Conseil et Parlement) mais aussi par chaque Etat membre puisqu’il s’agit d’un « accord d’association ». Ces négociations duraient depuis 20 ans.

Le Gouvernement français a, comme le candidat Macron s’y était engagé durant sa campagne en 2017, désigné une commission d’évaluation indépendante durant l’été 2019. Sous la direction de Stefan Ambec, économiste de l’environnement à l’INRAe, elle comprenait neuf membres, dont Philippe Choteau que nous avons sollicité. Le mandat de la Commission portait tout particulièrement sur les impacts prévisibles pour le développement durable des deux côtés de l’Atlantique, dans toutes ses dimensions, économiques, sociales et environnementales, avec un focus particulier sur les filières agricoles sensibles côté européen. Lire la suite

«Chine : nouvelle stratégie agricole, fièvre porcine africaine et guerre commerciale avec les USA. Quels impacts sur les marchés agricoles mondiaux ?

Deux évènements récents, le conflit commercial avec les Etats-Unis et l’apparition de la fièvre porcine africaine ont mis à l’épreuve la nouvelle stratégie d’approvisionnement alimentaire chinoise…avec des conséquences qui commencent à poindre. Nous avons demandé à Jean Marc Chaumet (Groupe Economie du Betail de Idele) qui suit particulièrement l’agriculture chinoise de venir nous en parler à cette réunion de rentrée

Jean-Marc Chaumet du GEB-IDELE introduira le débat.

L’objectif de maîtrise de l’approvisionnement alimentaire s’est poursuivi tout au long de l’histoire chinoise. La Chine est devenue le premier producteur de blé, de riz, porcs, d’ovins, de pommes de terre, de pommes…mais également le 1erimportateur de soja, de riz, de produits laitiers, de viande bovine… Lire la suite