La politique contractuelle dans les filières agricoles : moyen de régulation des marchés et de partage des marges ?

Intervenants Gérard You, Michel Rieu, Pascale Magdelaine ? (RMT économie de filières animales)

Au nom d’une plus grande adaptation aux « signaux du marché » les mécanismes de régulation existants dans le cadre de la PAC pour bon nombre de filières, ont progressivement été démantelés afin de laisser place à la bonne volonté des acteurs des filières pour mettre en place des politiques contractuelles. La sortie des quotas laitiers en 2015 avec une timide mise en place de contrats n’a pourtant pas été couronnée de succès car elle a laissé place à une spectaculaire crise en 2016. 

Cette problématique de la régulation des marchés et de partage de la valeur au sein des filières agricoles a constitué un des thèmes centraux de la réflexion des Etats généraux de l’alimentation en 2017, avec « l’injonction » de partir des coûts de production des producteurs dans la construction du prix des produits.

Où en sommes nous et que faut–il penser de ces politiques contractuelles quand à leur capacité de régulation des marché agricoles et de partage de la valeur sachant que toutes les filières ne sont pas logées à la même enseigne. Si les grandes productions animales et végétales étaient fortement régulées dans le cadre de la PAC, ce n’était pas le cas dans certaine filières comme les volailles ou le porc qui étaient déjà fortement confrontées en direct au marché avec des organisations spécifiques.

Nous avons demandé aux économistes des filières des Instituts techniques animaux qui travaillent sur ces questions de venir nous en parler 

Voir la présentation de Gérard You : 

Télécharger “L’exemple de la filière lait de vache” 2018-_12-Exposé-Mars-Gérard-YOU-.pdf – Téléchargé 2 fois – 1 MB

Voir la présentation de Pascale Magdelaine et Michel Rieu

Télécharger “LaLpolitique contractuelle dans la filière volaille de chair et dans la filière porc” Contrats-volaille_porc-MARS-Décembre-2018-V2.pdf – Téléchargé 2 fois – 330 KB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *