Philanthropie, Agriculture et Alimentation

Avec Didier Minot
Militant associatif, auteur du livre
« A quoi sert la philanthropie ? Richesse privée, action publique ou/et mobilisation citoyenne »

Et les témoignages de deux membres de MARS

  • Jean Claude Guesdon, pour les Restaurants du cœur
  • Jean Pluvinage, pour la Fondation Terre de liens

Séance du 1er Décembre 2020

Face à l’affaiblissement de l’action et des services publics sous la pression du néolibéralisme et de la financiarisation, la philanthropie se présente souvent comme une alternative pour limiter les dégâts au travers de grandes fondations. Didier Minot militant associatif de longue date ayant lui-même crée une petite fondation  s’interroge dans son livre «  A quoi sert la philanthropie ? Richesse privée, action publique ou/et mobilisation citoyenne ». Partant d’une histoire de la philanthropie, il attire l’attention sur les dangers de la toute puissance du philanthro-capitalisme qui procède d’un double mouvement de justification des inégalités croissantes et de traitement privé de la question sociale. Il décrit également dans son livre l’action des fondations alternatives qui, malgré des moyens limités, apportent un appui déterminant aux mobilisations climatiques et sociales.

La compétence de Didier Minot, qui a débuté sa carrière professionnelle dans le développement agricole et qui est également un des principaux fondateurs de MARS en 1983, lui a permis d’apporter un éclairage plus spécifiquement français et sur le domaine de l’agriculture et de l’alimentation.

Après avoir rappelé l’analyse de son livre (risque d’une managérialisation généralisée avec l’imposition de normes financières), cet éclairage a porté sur l’action et la place  des fondations connues dans les domaines :

  • De l’action sociale opérationnelle notamment dans le domaine de l’aide alimentaire
  • la recherche agronomique de plus en plus financée par le privé, soit directement, soit de façon plus discrète via certaines fondations
  • Du soutien aux actions alternatives.

Cette  présentation était complétée par deux témoignages de membres de MARS pour ouvrir la discussion :

  • Jean Claude Guesdon pour l’action des fondations en soutien aux organisations d’aide aux plus démunis, avec l’exemple des Restaurants du cœur.
  • Jean Pluvinage pour la Fondation Terre de liens.

Téléchargements

Pour télécharger la synthèse de la séance. Cliquer ici.

Pour télécharger la présentation des Restos du Cœur. Cliquer ici.

Pour télécharger le présentation de Terre de Liens. Cliquer ici.

Pour voir la présentation du livre de Didier Minot. Cliquer ici.

Pour télécharger le texte complet  du livre en ligne. Cliquer ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *