Concentration des terres en Europe, dynamiques en cours

Avec Robert LEVESQUE[i], AGTER[1]

Séance du 10 mars 2020

L’Europe agricole se caractérise par une grande hétérogénéité des unités de production, entre et au sein même des pays. Cette hétérogénéité s’est renforcée avec la réunification de l’Allemagne et l’arrivée progressive de pays de l’Est dans l’UE.

La séance a été l’occasion de voir l’évolution de ces inégalités, de faire le lien entre la concentration des terres, les modes de faire-valoir, les marchés fonciers dans leur diversité (marché des biens immobiliers agricoles, marché des locations, marchés des parts sociales), et [Téléchargement introuvable]d’évoquer la formation du prix des terres. Elle a permis d’éclairer les rapports entre capital foncier, capital d’exploitation, travail et valeur ajoutée. Ces observations ont conduit à évoquer les limites et l’avenir des outils de régulation foncière à travers l’Europe et à poser la question de l’adéquation des outils d’observation des structures de production.

[1] Association pour l’Amélioration de la Gouvernance de la Terre, de l’Eau et des Ressources Naturelles  mailto:agter@agter.org Web: http://www.agter.asso.fr/

[i] (ex directeur du bureau d’études de la FNSAFER, fédération nationale des SAFER, ex membre du bureau de l’AEIAR (Association Européenne des Institutions d’Aménagement Rural),

Télécharger la présentation faite par Robert Levesque. Cliquer ici

Télécharger la synthèse de la séance préparée par André Pflimlin. Cliquer ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.